Veaux, GR et Combes

 

Date :  11/01/2015 Difficulté :  Facile
Accompagnateur : B. Bernard
Coordonnées UTM :
Participants : 22
Départ : 31T 0676375 4897852
Longueur : 7,5 km Pique Nique :
Dénivelée : 320 m Autres :
Carte IGN TOP 25 n° :  3140 ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 16 km SO

 

Commentaires techniques :

 Néant.

Compte-rendu :

Ce dimanche, nous sommes 22 randonneurs à braver la montagne.
En fait, sur le papier la randonnée est facile : 7,5  km – 317 m de dénivelée – Altitude maximum 537 m, bref pas de difficultés.
Mais comme nous le savons désormais tous, il y a des CAILLOUX dans le VENTOUX !
(L'accompagnatrice avait prévenu)
Départ du Hameau de Veaux – bien tranquille en cette saison – à 13h30.
Départ précoce en ce début d'après-midi (mais les jours sont courts et un incident n'est jamais à exclure). Un peu de route pour s'échauffer (sur la D242) et aller rejoindre le poteau du GR91. Arrivés au poteau, surprise, notre photographe officiel s'aperçoit qu'il a oublié son appareil photo sur le toit d'une des voitures au parking de Veaux.
PANIQUE – DEMI-TOUR AU PAS DE COURSE pour aller récupérer l'outil de travail.
Vous voyez bien qu'il faut toujours un peu de marge au point de vue temps quand vous organisez une randonnée !
Nous attendons nos 2 amis au poteau du GR, et nous les voyons revenir ½ heure plus tard avec l'appareil : OUF !
La randonnée peut reprendre et nous enchaînons 3 belles combes – ambiance garrigues et bol d'air garanti grâce au Mistral qui a décidé de nous accompagner aujourd'hui.
Au fond des combes, lieux très peu ensoleillés, les arbres sont magnifiquement couverts de lichens – photos obligatoires !
Quelques uns d'entre nous coincent un peu en montée, mais tout le monde passe et nous arrivons bientôt au point le plus haut de notre randonnée.
PAUSE-RAVITAILLEMENT-UN PEU DE REPOS.
Puis nous redescendons sur une belle piste jusqu'à la route départementale.
De nouveau un peu de goudron, puis nous plongeons à la découverte des chemins (encore plus caillouteux) situés au nord de la RD 242.
Après une petite hésitation de l'accompagnatrice à un des carrefours (perdus sur 50 m seulement : qui dit mieux) nous descendons notre première combe - appelée Combe de l'Homme mort ! - puis remontons pour entamer la ème combe.
La prudence est de mise, les cailloux roulant constamment sous nos pieds, mais nous arrivons en bas avec de nouveau un endroit magnifique et mystérieux où les arbres sont couverts de lichens.
Une nouvelle montée nous fait arriver au pied d'une falaise où nous pouvons visiter une belle grotte, puis en continuant notre chemin, nous arrivons au clou de notre journée :
LA FALAISE DES SILEX.
Là, des hommes ont travaillé. Des rognons de silex ont été récupérés et des milliers d'éclats jonchent le sol, témoins de l'activité de nos ancêtres.
Il nous faudra quitter ce lieu émouvant à regret et, redescendre (encore plus de cailloux) pour retrouver le sentier du retour. De nouveau un peu de goudron et arrivée aux voitures sans incident, mais avec des sacs pour une fois un peu plus lourds à l'arrivée qu'au départ : certains parmi nous ont emmenés avec eux quelques cailloux du Ventoux en souvenir.
Et pour un compte –rendu complet de cette journée, une minute de silence a été observée au point le plus haut de la randonnée en mémoire des 17 Français qui ont été assassinés cette semaine.
B. Bernard

 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.