Rocher du Charles

Index de l'article

 

Date :  18/11/2018 Difficulté : Facile
Accompagnateur : E. Grandclément
Coordonnées UTM :
Participants : 25
Départ : 31T 0686599 4896244
Longueur : 6,6 km Pique Nique :
Dénivelée : 300 m Difficulté IBP index : 35
Carte IGN TOP 25 n° : 3140 ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies :  17 km SSE

 

Commentaires techniques :

 Voir trace...

Compte-rendu :

Dans les Baronnies il ne pleut jamais longtemps, après un début de semaine maussade, ce dimanche matin est froid mais radieux, pas un nuage dans le ciel.
Notre animatrice du jour, Élisabeth, a choisi un périple facile mais superbe du côté de Brantes, un des plus beaux villages de Vaucluse, qui est habituellement la chasse gardée de Michel, ce dernier est remonté dans sa Savoie natale et lui a donné toutes les indications pour mener à bien cette randonnée car si elle emprunte une partie du GR®9 et du GR® 91 C, elle est en grande partie hors balisage, ce qui en fait son intérêt.

Nous sommes 25 au départ sur le parking de Brantes, direction Nord par le sentier botanique entretenu par la commune avec de belles plaques indicatrices expliquant la végétation méditerranéenne , nous allons arriver au « Trou du Pertus » qui est la limite entre Drôme et Vaucluse ; puis, par une belle piste, longer le ruisseau de Sénaris pour arriver dans un cul de sac, limite d’une propriété privée, retrouver le GR® 91 C.

Puis après une petite montée caillouteuse, arriver au coin pique-nique choisi par Élisabeth. Celle-ci avait prévenu, à cet endroit-là, pas de riche gazon anglais mais plutôt cailloux cailloux et cailloux, qu’à cela ne tienne les cailloux nous servirons de sièges, nous sommes des randonneurs que diable !

Après une petite heure de détente et d’échanges de nourritures spirituelles et alimentaires, liquides et sucrées, avec, en fond d’image le Ventoux superbe et enneigé, et le soleil de surcroît ; nous voilà repartis, en descente cette fois, par un joli sentier ombragé mais sec vers le « Col des Aires », mais avant ce col, un petit détour reconnu par Michel, Élisabeth et Bernadette, à travers genets, ronces, vieux vergers de cognassiers où les fruits à terre embaument encore puissamment, un épisode complètement méconnu de la plupart d’entre nous, sauvage, sous la barre rocheuse de « Charles ».

Au col des Aires, arrêt et regroupement pour traverser la route, mais, il y a des champignons le long du sentier !

Des « Grisets du Ventoux ». Du coup plus personne ne pense au regroupement, accroupis dans l’herbe chacun pour soi à la cueillette !
Pas de panique il y en a pour tout le monde, après cet épisode mycologique et la route traversée, nous retrouverons Brantes le parking et les véhicules, sur notre parcours pas de gilets jaunes sauf ceux des randonneurs pour pas que les chasseurs nous confondent avec des sangliers !

Gageons que ce soir, au dîner, il y aura de l’omelette au menu !
Merci pour ce bel après-midi passé ensemble avec Randouvèze et Élisabeth.

Clément Malbois

 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.