Suzette

 

 

Date : 15/01/2015
Difficulté :  Modérée
Accompagnateur : C. Elbaz
Coordonnées UTM :
Participants : 51
Départ : 31T 0665400 4892638 
Longueur : 14 km Pique Nique :
Dénivelée : 650 m Autres :
Carte IGN TOP 25 n° :  3040 ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 30 kmm SO

 

Commentaires techniques :

Départ du parking de Suzette, prendre la route en descente azimut moyen E. la suivre sur 1 km environ, au point (31T 0666100 4892612) dans une épingle prendre à gauche un sentier balisé en bleu, qui va prendre un azimut N, après 850 m traverser un ru, changer de cap, prendre azimut 130°, arrivé à une citerne DFCI n° 295, poursuivre S sur 400 m, au point précis (31T 0666986 4892261) obliquer à gauche, (sentier balisé bleu) le suivre scrupuleusement sur 1200 m, jusqu'au point (31T 0667793 4892280. Vous êtes sur le GR 4, prendre au N.O., suivre le GR 4 pour arriver au « Col de la Chaîne », panneau directionnel, poursuivre sur le GR 4 sur 1,8 km , au point (31T 06655920 4894678) panneau directionnel, prendre à droite jusqu'au « Pas de la Pousterle » (31T 0666182 4894952) prendre à gauche en montée, azimut 251°, rester sur la ligne de crête pour atteindre les antennes de St Amand, là prendre en descente rapide et technique, le sentier balisé bleu, puis au point précis (31T 0664520 4894064) prendre à gauche, aller jusqu'au point (31T 0664462 4893626) panneau directionnel, suivre Suzette pour retrouver le point de départ.
C. Malbois

Compte-rendu :

Certaines années, nous oublions les massifs provençaux de toute beauté, et en cette nouvelle année nous allons, pour la deuxième fois, arpenter le massif si beau, des « Dentelles de Montmirail », sous la conduite de Claudine Elbaz, fille du pays, car elle réside à « Beaumes de Venise » et connaît parfaitement le massif.
Le départ se fait de la petite commune de « Suzette » plus connue pour son domaine viticole que pour ses crêpes !
Est-ce le fait de la nouvelle année, ou la promesse de mauvais temps à venir, nous sommes 51 Randouvéziens au rendez vous ce matin. C'est, en n'en pas douter, un record qui sera difficile à battre, mais sait on jamais ?
Après les traditionnelles embrassades du moment, les vœux qui n'ont pas étés encore échangés, le harnachement des sacs à dos, la distribution des engins de communication, (il ne faut perdre personne, vous vous rendez compte 51 à la queue leu leu), ça fait une sacré distance à contrôler !
Nous voilà partis, et pour une fois c'est pas une mise en jambes en montée soutenue mais une gentille descente, sur une route bitumée qui permet une allure rapide et allègre ; puis fini la route, nous traversons les « Bois de La Patronne » qui ont été ravagés par un incendie récent, bois calcinés, arbres à terre, la terre elle même rendue stérile, spectacle de désolation, encore que, si l'on s'attarde un peu, on voit que la nature reprend ses droits petit à petit, herbes vivaces qui sortent de terre, les chênes kermès refond de toutes petites feuilles vertes, la vie reprend doucement !
Le cheminement se fait d'une manière aléatoire dans ces bois qui maintenant n'ont pas été attaqués par le feu, heureusement que Claudine connaît bien sa région, pour ceux qui suivent c'est un véritable labyrinthe, nous traversons « la Rialle de Suzette » puis le « Valat de la Chaîne » pour se retrouver sur le GR 4, direction le « Col de la Chaîne » qui fait la séparation entre le Cirque de Saint Amand et la vallée de Malaucène, toujours sur le GR 4, mais la topographie du terrain change, fini les bons sentiers parsemés d'épines de pins sur du sable dur, mais de la vraie caillasse du Ventoux, montées raides mais courtes descentes dans des ravins tout aussi compliquées, de la marche en milieu méditerranéen mais en montagne quand même, de plus le vent de Sud commence à se faire sentir, la faim dans les estomacs aussi, il va falloir choisir un endroit adapté, alliant le point de vue et l'abri du vent, pas facile !
Enfin le coin idéal du jour est trouvé, belle vue sur les dentelles de Montmirail et la plaine de Carpentras, le vent est atténué par les arbustes environnants, c'est là que qu'aura lieu la pause et, comme un bonheur n'arrive jamais seul, Gilberte, une assidue de la randonnée fête son anniversaire ainsi qu'Alex, quelques bouchons sautent, le liquide pétille, les papilles se réjouissent (avec modération bien sûr) nous sommes 51, et on ne sait pas encore multiplier les bouteilles !
Après cet intermède réparateur, le groupe se sépare en deux, les plus vaillants vont continuer sur la randonnée dite longue, les autres vont choisir un sentier plus « cool » pour retrouver Suzette (le parking, pas la jeune fille ainsi prénommée !).
Le sentier est devenu plus aride, fini les bois, maintenant ce sont des arbustes rabougris, courbés par le vent ou bien le Mistral, c'est selon, des cailloux, des pierres et des rochers, univers plus minéral, nous allons longer une barre rocheuse qui est la « Crête du Saint Amand », un petit passage aérien où les quatre pattes sont nécessaires pour progresser, puis c'est l'arrivée sur la crête et son paysage à 180°, Mont Ventoux, Baronnies, plaine du Plan de Dieu, Orange au loin, les dentelles de Montmirail, la plaine de Carpentras, au loin le Lubéron, puis en fin de rotation, encore le Ventoux, toujours omniprésent dans cette Provence Nord.
Enfin par un petit sentier, où l'une de nos randonneuse pense que: « le type qui l'a tracé était très certainement bourré ! » nous atteignons le sommet du Saint Amand, son calvaire, et les pylônes de télécoms, là aussi la vue est époustouflante, malgré le ciel qui se voile et fait prédire, pour bientôt, un changement de temps.
Ensuite, grosse descente technique, puis des sentiers moins pentus, qui traversent les vignes de grande réputation, puis les retrouvailles avec les copains qui ont choisi, la plus facile, et tout ceci, j'allais oublier, accompagnés par deux gros chiens de chasse débonnaires qui eux aussi auront fait ce beau parcours.
Merci à Claudine et ses assesseurs qui ont fait de cette sortie une réussite.
C. Malbois

 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.