Pique-Nique à Chamouse

Index de l'article

 

Date : 18/06/2015
Difficulté : Courte - Modérée
Accompagnateur : H. Pagnier - F. Guerbette
Coordonnées UTM :
Participants :  76 Départ : 31T 0703919 4904846
Longueur : 5,9 km Pique Nique :
Dénivelée : 375 m Autres :
Carte IGN TOP 25 n° :  3239 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 35 km E

 

Commentaires techniques :

 Néant.

Compte-rendu :

Comme chaque année, nos adhérents, assidus ou moins assidus, ont l'habitude de se retrouver pour le pique-nique de fin de saison. Cette année, c'est la Montagne de Chamouse qui nous accueillait, pour être plus précis , le Cabanon Laugier.
Cette manifestation connaît généralement un grand succès auprès des Randouvéziens puisque, cette année encore, nous étions plus de 75 à participer !
La tradition veut que cette journée commence par une randonnée accessible à tous, d'une part pour justifier l'objet de notre association, d'autre part pour nous mettre en appétit. La randonnée fut en fait assez dispersée puisque, la plupart d'entre nous connaissant bien le secteur, de multiples variantes furent empruntées au gré des uns et des autres. Les arrivées au Cabanon Laugier furent donc assez étalées dans le temps ce qui permit d'éviter une affluence massive à l'apéritif offert par Randouvèze.
Pour une somme modique, le menu était riche avec des entrées variées : caillettes, taboulé, tomates, concombres suivies de la non moins traditionnelle grillade préparée de main de maître par nos maître-queue de service.
Le plateau de fromages réjouit les amateurs quant aux autres, ils attendirent le dessert qui, cette année, fut un énorme plateau de cerises toutes fraîche cueillies "que c'était un régal !"
Les discussions allaient bon train, même si parfois la conversation ralentissait la mastication, voire l'inverse, toutes et tous se laissant aller à la joie ou au plaisir des retrouvailles puisque conjointes et conjoints sont également invités à cette manifestation. Malgré tout, le rosé avait du ensuquer certains qui se retirèrent subrepticement pour se réfugier, qui à l'ombre d'un chêne, qui à celle d'un pin et s'abandonner quelques instants aux bras de Morphée !
Ce n'est que vers 15h30 que la levée de camp fut décidée et que, petits groupes par petits groupes, toute cette joyeuse assemblée se dispersa pour rejoindre les véhicules garés un peu plus bas.
Encore trois randonnées sont inscrites au programme avant la pause estivale...

Guy Soubrier

Nos bobines sur le Dauphiné Libéré

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.