Les crêtes du St Amand

 

Date : 28/01/2016
Difficulté : Modérée
Accompagnateur :  G. Thouard
Coordonnées UTM :
Participants : 36
Départ : 31T 0664049 4890106 
Longueur : 16,6 km Pique Nique : 31T 0665092 4894297 
Dénivelée : 710 m Difficulté IBP index : 74
Carte IGN TOP 25 n° : 3040 ET 
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 33 km SO

 

Commentaires techniques :

1/ La montée s’effectue plein nord à l’W de la D90. Dans le virage à droite de la petite route, au niveau du pont sur le Valat de Fenouillet (31T 0663843 4891159), prendre un sentier raide qui coupe les virages et débouche face au chemin menant à la Chapelle St. Christophe.
Au retour de la chapelle, nous suivons une piste orientée globalement N puis E pour atteindre Châteauneuf Redortier. Nous continuons la route orientée N jusqu’au carrefour au point 31T 0664226 4893891 et prenons la direction SSE jusqu’au début du sentier (31T 0664454 4893677) qui grimpe vers la crête, la croix et les pylônes.

2/ Cheminer sur la crête dans les buis, continuer après l’aire d’envol jusqu’à une zone de prairie et petits arbustes qui marque le début de la descente orientée ENE en direction de La Pousterle, à proximité du Pas du Loup, carrefour du GR4 et du GRP Tour des Dentelles.

3/ Un bon sentier bien entretenu, parcours aussi de la traversée du Vaucluse à VTT, s’oriente plein Sud en direction de Suzette. Après le parking, nous suivons la route sur 600 m pour trouver le « sentier de découverte » noté sur les cartes.
Au point 31T 0665509 4891660, prendre la direction W jusqu’à la route que l’on suit sur 200 m avant de continuer tout droit sur une piste au niveau de la borne 305.
Le chemin balisé jaune direction SW devient creusé et raide et débouche au niveau de l’église.

Nous avons marché durant 4h40 à une moyenne de 3,5km/h. Si l’on cumule les 2h30 d’arrêts, notre moyenne globale s’établit à 2,3 km/h.

Georges Thouard

Compte-rendu :

Nous sommes 36 sur le parking de Lafare par une belle journée de janvier, quoique peu ensoleillée.
On sait que ça va monter car on va au Saint Amand et c’est pleins d’ardeur que nous mettons cap au nord.
Après une première grimpette, voici la chapelle Saint Christophe.
Solitaire au milieu des pins et adossé au rocher d’escalade, cet édifice roman du XIIème siècle a certainement été l’église primitive de l’ancien village de Lafare. Depuis son parvis, on a une belle vue sur la vallée et les Dentelles de Montmirail.
En continuant vers le nord par une piste pentue longeant les vignes, on arrive au hameau de Châteauneuf Redortier où une pause restauration s’impose.
Et puis c’est la montée : le mont Saint Amand, point culminant du massif des Dentelles, avec ses 736 mètres.
Le sentier, déjà vertical, se redresse encore et serpente entre les buis et les rochers.
Au sommet, belle récompense car la vue est immense. Au sud-est, le Barroux et le Mont Ventoux puis la plaine de Carpentras et le Lubéron au fond. A l’est, Sablet et la vallée du Rhône. Au nord, Rasteau, Roaix, Vaison, Nyons, et tout au fond, des montagnes et... des montagnes.
Peu après, le repas est le bienvenu, ou presque car Michel a oublié le sien à la maison. Mais, une becquée par-ci, une becquée par-là, le voilà repu.
Bientôt nous repartons car le soleil s’est caché, mais quelques joyeux lurons du groupe réchauffent l’atmosphère de leurs chansons.
Voici maintenant la Pousterle (aussi connue sous le nom de Pas du Loup) et son passage vers le Crestet et Vaison.
Puis c’est le retour vers Suzette par les sous-bois et bientôt les vignes, qui apparaissent au sortir de la forêt, et ne nous quitteront plus jusqu’à Lafare.
Une belle randonnée qui nous a permis de voir les premières primevères, quelques colchiques et même des globulaires.
Merci Georges.

Claudine ELBAZ

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.