Cabrières d'Avignon

Date : 20/04/2017  Difficulté : Modérée 
Accompagnateur : JM Giraud  Coordonnées UTM :
Participants : 14  Départ : 31T 673109 4862812 
Longueur : 12,3 km Pique Nique : 31T 675368 4865102 
Dénivelée : 490 m Difficulté IBP index : 56 
Carte IGN TOP 25 n° : 3142 OT 
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 43 km S 

 

Commentaires techniques :

Les véhicules sont garés au parking « La Cédraie » au NE du village de Cabrières les Avignon.
Nous continuons dans cette direction jusqu’au poteau « Le Resquelet », puis nous suivons le GRP Tour des Monts de Vaucluse jusqu’au point 31T 674751 4863585 où nous obliquons azimut N pour remonter dans le long de la Sénancole.
Changeant de rive au point 31T 675170 4865299, nous grimpons jusqu’au poteau « Les Dilais », poursuivons azimut N à la rencontre des GR6 & GR97.

Au point 31T 675696 4866280, nous quittons les GRs pour descendre vers l’Abbaye de Sénanque.
Le retour emprunte de bonnes pistes direction SW, passe par la Ferme de la Débroussède, haut lieu du maquis de Gordes. Le chemin s’infléchit vers le sud jusqu’aux lieu-dit « Les Boujolles », puis direction Ouest ; au point 31 T 673852 4864581, la piste s’oriente plein sud en lisière des lieux-dits Haut et Bas Rascalets jusqu’à retrouver le poteau « Le Resquelet ».

Nous avons marché durant 4h à une moyenne de 3,15 km/h.
Si l’on cumule 1h50 d’arrêts, notre moyenne globale s’établit à 2,14 km/h.

La cotation de l’indice d’effort sur le site de la FFRP est de 56; les évaluations prenant toujours pour hypothèse « une préparation physique moyenne », ce qui permet de comparer la « difficulté » des randonnées entre-elles.

Georges Thouard.

 

 Compte-rendu : 

 Cabrières d'Avignon, charmant village du Lubéron, nous accueille aujourd'hui pour une balade au fil de la Sénancole.

Dès le départ, nous sommes sous le charme de la forêt des cèdres. Plantée en 1860, elle occupe 5 ha et certains arbres peuvent s'élever jusqu'à 50 m.

Le chemin quitte la forêt et continue entre des murs de pierres sèches qui nous accompagnerons une grande partie de la journée.

Voici le lit de la Sénancole, petit ruisseau à l'origine de l'installation de l'Abbaye Notre Dame de Sénanque, un peu plus haut. C'est un lointain affluent du Rhône par l'intermédiaire du Calavon et de la Durance.
En remontant ses gorges, heureusement à sec actuellement, nous découvrons de belles grottes, qui ont servi d'abris aux bergers et agriculteurs.

Une courte grimpette nous permet d'atteindre la crête du versant sud des gorges où nous attend un beau panorama : le Ventoux, le Moure Nègre, les Alpilles, Cavaillon et la vallée de la Durance.
Au nord, la garrigue est parsemée de grosses fermes.

Thym, cystes et genêts sont en fleur. Le coin est parfait pour le pique-nique; chacun y trouve pierre plate à son goût pour se reposer un moment et se restaurer.

Après le repas, on rejoint la D189 d'où l'on découvre, en contrebas, l'Abbaye. Toute de gris vêtue, avec son petit clocher carré surplombant le transept, elle trône au milieu des champs de lavandin.

C'est une abbaye cistercienne du XIIe siècle, obéissant à la règle de St Benoît. De style roman très sobre : murs de pierre calcaire et toits couverts de lauzes. Avec Silvacane et le Thoronet, elle fait partie des "Trois Soeurs Provençales".

Très endommagée par les guerres de religion, le passage des Vaudois et la Révolution, elle devient, grâce à un accord de mécénat industriel avec Paul Berliet, un grand centre culturel au XXe siècle. Elle dépend actuellement de l'Abbé de Lerins; quelques moines y résident encore.

Après une courte visite, cap au sud dans un sous-bois rafraîchissant. Puis revoici les murets de pierres sèches bordant le chemin muletier qui nous mène à la ferme de la Débroussède, refuge de maquisards pendant la guerre.

Le chemin traverse le hameau des Boujolles, constitué de quelques grosses fermes bien restaurées et habitées, entourées de pins, tilleuls et peupliers. Les Boujolles semblent faire la sieste; ne manquent que les cigales, mais il faudra attendre quelques semaines.

Enfin, on retrouve la forêt des cèdres et notre parking.
Belle randonnée, parfumée et colorée.
Merci Jean-Marie.

Claudine Elbaz.

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.