Montagne du Buc

Date : 08/06/2017  Difficulté : Difficile 
Accompagnateur : B. Bernard  Coordonnées UTM :
Participants : 25  Départ : 31T 693964 4899480 
Longueur : 14,5 km Pique Nique : 31T 697971 4897819  
Dénivelée : 800 m Difficulté IBP index : 76 
Carte IGN TOP 25 n° : 3239 OT & 3240 OT 
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 18 km SE 

 

Commentaires techniques :

 ... en attente ..

Compte-rendu :

Nous allons monter ce jeudi sur la Montagne du Buc.
Nous avons 16 km annoncés pour environ 8OO m de dénivelée : nous devrions avoir donc une montée et une descente plutôt rude.
Et de fortes chaleurs sont en plus prévues pour ce jeudi !!!

MAIS RIEN N’ARRETE LES COSTAUDS QUE NOUS SOMMES.
Au départ, nous sommes 25 (et espérons être aussi 25 à l’arrivée)

Au parking du Château d’Aulan, nous attendons des amis qui étant passés par la Vallée du Toulourenc, ne pouvaient prévoir que la route des gorges serait fermée : détour obligatoire par Séderon.

Enfin, ils arrivent et sont bientôt prêts : la Randonnée peut démarrer.
La piste est facile au début, puis à partir du cairn (que nous avons renforcé), la montée commence.

Nous grimpons d’abord dans les bois, puis après le col des Arles, le paysage se dégage et nous montons bientôt sur de la pelouse.
Le groupe arrive enfin au sommet (en ordre très dispersé) et nous nous installons pour un pique-nique et une sieste bienvenus.
Le temps est magnifique ; pas un nuage (enfin si 2 tout petits) ; et avec le grand beau temps, la vue est fabuleuse.

Après la sieste et les plaisanteries et galéjades d’usage, nous envisageons de repartir : hélas, il le faut.
La descente toute en crête est délicate ; la pente est raide et la piste est caillouteuse.

Mais nous arrivons sains et saufs en bas de la Montagne.

Le retour aurait été facile – tout en piste dans bois et lavandes – si la grosse chaleur ne nous avait accompagnée. Nous sommes des DURS A CUIRE, mais aujourd’hui certains d’entre-nous se sont retrouvés cuits à point. Le soleil a laissé sa marque sur nos corps délicats. Et nos épaules et nos mollets ont pris des couleurs intéressantes allant du rouge-brique à la tomate en passant par la couleur cerise.

Bah, un petit coup de soleil n’a jamais fait de mal à personne.

Bernadette BERNARD

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.