Mormoiron

Index de l'article

Date : 14/12/2017  Difficulté : Facile 
Accompagnateur : B. Dubesset  Coordonnées UTM :
Participants : 10  Départ : 31T 675778 4882070 
Longueur :  km Pique Nique :
Dénivelée :  m Difficulté IBP index :
Carte IGN TOP 25 n° :  3140 ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 24 km SSW 

 

Commentaires techniques :

 

Compte-rendu :

 Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin ...
Nous étions 10 heureux ayant tenu compte de cet adage. Ceux qui ont préféré rester sous la douceur de la couette, ou eu peur de la pluie, ou dû ramasser les olives, ou simplement s’occuper de travaux agricoles, ont eu bien tort.

Lorsque c’est notre « Grand Bernard » qui nous mène, la rando est toujours magnifique, surprenante et envoutante. Aujourd'hui, il nous a fait découvrir les « Ocres de Mormoiron » ; site à mettre au patrimoine mondial de Randouvèze ! Les photos vous en diront bien plus que moi.
Petit stress au départ : notre accompagnateur du jour avait oublié de télécharger la trace sur son GPS ....ouille, ouille, ouille ....et d’emporter la carte IGN.... ouille, ouille, ouille, ouille, ouille, ouille. C’était sans compter sur la super compétence de notre Gérard qui a toujours une carte dans son sac (discipline militaire oblige), ouf... La rando s’est déroulée sans problème grâce également à l’excellente mémoire visuelle de notre guide.

Des changements de direction multiples (non balisés), des culs de sac à répétition et quelques courtes escalades nous permis d’apprécier les plus beaux coins et recoins de ce site. On se serait cru dans le « Grand canyon » américain mais en plus petit. Nous avons même eu une démonstration de comment monter une pente de +/- 65° à moto. Impressionnant !!!

Vers l’heure de midi, le soleil fit son apparition et quelques estomacs commencèrent à crier famine. Et ce fût le moment de chercher un endroit pour se restaurer. Un beau champs de cerisiers baigné de soleil s’étend devant nous, et d’un commun accord nous déposons nos sacs.

Le temps de profiter de notre « biasse », de gouter quelques bons crus de la région ou du vin chaud (fait maison) et de terminer par le café, nous nous remettons en route pour encore quelques km. Rapidement nous apercevons les bords du lac des Salettes où sont garées nos automobiles.

Il ne nous reste plus que deux choses à faire : le pot de l’amitié (à Malaucène), et rentrer chez soi.

SUPERBE rando. Merci Bernard !!

Francis Gierts

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.