La Montagne de Mare

Index de l'article

Date : 20/09/2018  Difficulté : Modérée 
Accompagnateur : C. Ricard  Coordonnées UTM :
Participants : 26  Départ : 31T 715386 4899159 
Longueur : 13,7 km Pique Nique : 31T 718468 489742 
Dénivelée : 845 m Difficulté IBP index : 84 
Carte IGN TOP 25 n° :  3240 OT & 3339 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 48 km ESE 

 

Commentaires techniques :

Randonnée effectuée le 23/10/2014, suivant le même itinéraire; aussi je reprends textuellement les commentaires alors écrits par Clément.

Départ sur le parking public au bas du village d'Eourres (05), traverser le village en montée, azimut 122°, puis suivre un sentier balisé en jaune, et des pictogrammes fantaisistes, mais avec un panneau directionnel : "Col de Verdun", azimut moyen 169°. Au col de verdun (31T 0716233 4897221) alt. 1314 m. Obliquer à gauche direction moyenne 60°, balisé en jaune (sans fantaisie !), suivre le balisage pour arriver au sommet de la montagne de Mare, borne géodésique, (31T 0716953 4897805) alt. 1603 m. ; ensuite redescendre sur la pelouse d'estive en longeant l'arête, azimut moyen E. pour atteindre le "Col St Pierre" (31T 0719808 4899169) alt. 1287 m.

Là changement de cap, suivre azimut moyen 274°, un large chemin forestier, puis, à hauteur du gîte d'étape "les Damians", un carrefour avec poteau directionnel, (Maupas : 31T 0716973 4899289), suivre la direction Eourres pour retrouver le point de départ.
C. Malbois 

Nous nous sommes déplacés pendant 4h20 à la vitesse moyenne de 3,15 km/h; en ajoutant les arrêts pour 2h03, la vitesse moyenne s'établit à 2,12 km/h. La cotation de l’indice d’effort sur le site de la FFRP est de 84; les évaluations prennent toujours pour hypothèse « une préparation physique moyenne ». 

Georges Thouard. 

Compte-rendu :

 Nous débutons notre randonnée à Eourres au sud du département des Hautes Alpes par "le sentier des poêtes " menant du parking visiteur au coeur du hameau. Celui ci à 980 m d’altitude, est entouré d’un cirque de montagnes avec, au nord, la Montagne de Chanteduc (alt. 1 542 m) et au sud, les montagnes de Mare (alt. 1 603 m) et du Pied de Mulet (alt. 1 537 m). Au Moyen Âge, Eourres appartenait à la seigneurie de Lachau, laquelle faisait partie du fief des Mévouillon, famille qui a régné sur la région pendant quatre siècles sous la suzeraineté des comtes de Provence. 

Victime du déclin dû à l’exode rural sa population n’a cessé de décroître, passant de 591 habitants en 1831, à 190 en 1913 puis seulement 17 habitants en 1962.
Dans les années 70, l’arrivée d’une communauté, « Terre Nouvelle », d’orientation « New Age », et de deux familles pratiquant le maraîchage biologique, a redynamisé la commune en y créant une école (de pédagogie proche de Steiner).

Des familles avec de jeunes enfants, fuyant la pollution des villes, sont désormais attirées vers le village. Le dernier recensement de 2007 fait état de 126 habitants.

A la sortie du village, Claude regroupe ses troupes pour partir à l'assaut du col de Verdun à 1316 m, et de là il nous reste seulement 1,2 km, mais pourtant 50 minutes pour rejoindre la montagne de Mare. A vrai dire le premier sommet à 1565 m d'altitude. Le panorama à 360°en ce jour de presque canicule est absolument prodigieux, indescriptible (la liste des sommets s’offrant devant nous est trop longue) et parait sans limite comme ce grand plateau sommital planté d'herbes qui nous allons parcourir aux milieux des chevaux venus à notre rencontre.

Sans surprise, le lieu du déjeuner est convivial dans un petit col entre 2 rochers, chacun trouve sa place : au nord perché au dessus d'Eourres, au sud regardant Saint-Vincent sur Jabron.
Après un petit détour par le véritable sommet situé à 1622 m d'altitude (le plus haut des Baronnies?), nous redescendons toujours dans ces herbes basses vers le col de Saint-Pierre, le gardien de ce fragment de Paradis. Une piste nous ramène vers notre point de départ.

Merci à Claude d'avoir fait découvrir ou redécouvrir cette partie de notre territoire.

La randonnée fut effectuée dans une ambiance de franche camaraderie et je ne retransmettrai pas ici tous les jeux de mots improvisés autour du nom de la montagne de Mare.

Philippe Chevrier. 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.