Mont Serein - Mont Ventoux

Index de l'article

Date : 25/10/2018  Difficulté : Très difficile & Difficile 
Accompagnateur : JJ. Roudet & F. Gierts  Coordonnées UTM :
Participants : 9 + 22  Départ : 31T 677666 4894886 
Longueur : 22,3 & 16,7 km Pique Nique : 31T 681756 4894899 
Dénivelée :  1540 & 860 m Difficulté IBP index : 132 & 78  
Carte IGN TOP 25 n° : 3140 ET 
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 10 km SSE 

 

Commentaires techniques :

Parking au bout de la D153, après le hameau « Les Alazards », au lieu-dit « Plan de Vau » (31T 677666 4895424 – alt. = 604m). Le sentier du GR®4 monte à gauche, bien repéré par un panneau.

L’itinéraire du groupe qui monte au sommet du Ventoux suit fidèlement le GR®4, passe par le Col du Comte (alt. 995 m), Pra-Long (alt. 1180 m), traverse le Grand Valat. Au point 31T 682334 4895154, il s’épargne un lacet du GR®4 pour grimper un court raidillon, avant de descendre en direction de l’abri du « Contrat ».
Ceci à la différence du groupe qui atteindra le Mont Serein en quittant le GR®4 au point 31T 682231 4894901 (alt. 1404 m) pour suivre la piste qui mène au Caravaneige.

Après le sommet du Ventoux, et la descente par la piste de « La Loubatière », les deux groupes sont réunis pour la pause-déjeuner à l’emplacement pique-nique de la station.
Après avoir longé la route jusqu’au point 31T 680862 4894743, la descente emprunte la piste forestière qui traverse le Grand Valat du Rieu Froid, descend les courbes de niveau de l’Arjalas pour arriver au poteau « Pra-Long ». La suite de l’itinéraire suit le même chemin qu’à la montée, jusqu’au parking.

Le groupe qui est allé au sommet à parcouru les 22,3 km en 9h 04mn, soit à la vitesse moyenne de 2,46 km/h. Ce temps inclut un total de 1h 55mn d’arrêts. La vitesse moyenne de déplacement s’établit à 3,12 km/h. L’indice d’effort est évalué à 132, ce qui caractérise une randonnée très difficile dans le format des randonnées du jeudi.

Pour voir les caractéristiques détaillées de ce parcours, cliquez sur le lien : https://www.ibpindex.com/ibpindex/ibp_analisis_completo.php?REF=37497571779720&MOD=HKG&LAN=fr&REM=ffr&SMD=  

Le groupe « du Mont Serein » a parcouru une distance de 16,7 km pour une dénivelée de 860 m (trace enregistrée par Viviane Cortès). Ce groupe a marché pendant 4h et 52 mn, à une vitesse moyenne de 3,43 km/h. Si l’on ajoute 2h et 33 mn d’arrêts, le parcours aura été effectué à la vitesse moyenne de 2,25 km/h. L’indice d’effort est évalué à 78, ce qui caractérise une randonnée difficile dans le format des randonnées du jeudi.

Pour voir les caractéristiques détaillées de la randonnée, cliquez sur le lien : https://www.ibpindex.com/ibpindex/ibp_analisis_completo.php?REF=37501883773247&MOD=HKG&LAN=fr&REM=ffr&SMD= 

Grand merci à Francis, notre patenté serre-file, qui a mené le groupe jusqu’au Mont Serein, en liaison radio avec Jean-Jacques.
G. Thouard

Compte-rendu :

Tout d’abord bienvenue à nos nouveaux adhérents : Jean-Claude Ardisson (Beauvoisin) et Robert Rozemond (Visan).
Ce jeudi fût une randonnée qui nous a permis d’abord de découvrir ou de se remémorer un sentier moins connu de nous tous : le GR® 4 au départ du lieu-dit « Le Plan » au bout de la vallée des Alazard, plantée de centaines de cerisiers .A ne pas faire en fin du mois de juin tant la tentation des cerises bien mûres serait grande.

Cette rando nous a également remis en mémoire toutes les facettes d’une sortie bien organisée et bien gérée :

1° Un groupe parti plus tôt pour 23 km et 1500 m de dénivelée mené par Jean-Jacques Roudet avec comme lièvre Alice Garrel (c’est très à la mode dans les compétitions d’athlétisme), et seule représentante du sexe féminin (où est la parité ?), bien entourée des 8 machos dont un très jeune Marco. Félicitations à Alice et tous les autres ; les 1500 m de dénivelée ont été réalisés en à peu près 4 heures.

2° Un autre groupe beaucoup plus hétérogène parti plus tard dans le but de se retrouver avec le premier groupe pour la pause-déjeuner. Ce groupe a malgré tout parcouru 14 km et la montée de 890 m de dénivelée fût également bouclée en a peu-près 4 heures. Bravo à ce groupe de 22 marcheurs.

3° Apprentissage et application de la tolérance envers ceux qui marchent moins vite.

4° Dévouement d’un copain pour aider celui qui eut un sérieux coup de mou et a du écourter sa rando (et la sienne, car on ne laisse jamais une personne en difficulté seule !). Merci Gérard.

5° Essai concluant pour 3 personnes qui marchent habituellement le dimanche et voulaient tester leur condition physique. Bravo à eux ! (Bienvenue dans le groupe des « dinosaures ». Expression empruntée à un ancien membre incognito de Randouvèze.)

6° Utilisation des 3 talkies et de tél. portables en simultané, ce qui nous a permis de synchroniser notre progression en vue de se retrouver au déjeuner.

7° Le partage de l’eau qui faisait défaut dans la gourde d’un randonneur qui en avait, peut-être abusé un peu trop dans la montée... Petit bémol, le camping du Mont-Serein avait coupé l’eau (en cas de gel) et n’a pu aider notre randonneur. Sic ?

8° Au retour, découverte des carrières qui ont été exploitées par les Romains pour la construction de Vaison-la-Romaine.

Bref, voilà encore une fois (à la Belge…), une très bonne rando et un très bon souvenir pour raconter à nos petits-enfants.
Grand-Père et Grand-Mère au mont Ventoux !
Amitiés.
Francis Gierts. 

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.