Le Ventoux, Pas de la Frache, Pavillon du Rat

Index de l'article

 

Date :  19/06/2016 Difficulté : Facile
Accompagnateur : M. Col
Coordonnées UTM :
Participants : 5
Départ : 31T 0687516 4890231 
Longueur : 12,4 km Pique Nique :
Dénivelée : 510 m Difficulté IBP index :
Carte IGN TOP 25 n° :  3140 ET
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 50 km S

 

Commentaires techniques :

Sur la D164 (Sault/Chalet Reynard), se garer au parking du Belvédère.
Prendre plein Nord le GR9 en direction de l’Epaulement de la Frache.
Après 2 km, prendre à gauche puis à droite en direction du Pas de la Frache.
Arrivé à l’ancien terrain militaire, prendre à gauche en direction du sommet du Ventoux. Sur la crête, au poteau directionnel, tourner à gauche et descendre en direction du Chalet Reynard.
Traverser le lotissement du Chalet Reynard, traverser la route départementale, et 50m après, prendre à droite et descendre dans la combe. Arrivé à la route, prendre à gauche et la longer sur 300 m. A la cote 1316, prendre à gauche. Suivre le chemin sur 1 km en direction de la Font d’Angiou. Tourner à gauche et prendre le sentier qui amène à la Font d’Angiou. Prendre SO le chemin qui mène au Pavillon du Rat puis continuer pour arriver au parking du Belvédère.

M. Col

Compte-rendu :

Ce dimanche, Michel avait prévu la traditionnelle descente des Crêtes du Ventoux (depuis le sommet jusqu’au Chalet Reynard), mais le MISTRAL s’est opposé violemment à son projet.
Comme nous arrivions à peine à ouvrir les portières de nos automobiles, et comme le vent en plus d’être violent était glacial, sans hésiter une seconde, Michel nous proposa son PLAN B.

PLAN B :

Descente en automobile jusqu’au Chalet Reynard
Direction de Sault
Arrêt et parking au lieu dénommé « LE BELVÉDÈRE »

Et ensuite montée jusqu’au PAS DE LA FRACHE
Faire un peu de crête (quand même) puis descente vers le Chalet Reynard, poursuivre vers la Fontaine d’Angiou, continuer en direction du Pavillon du Rat, et remonter au Belvédère.
Nous avons bien sûr marché dans le vent, mais bien moins terrible qu’au sommet et sur la crête.
Michel a pu faire travailler sa mémoire (n’ayant pas fait cette randonnée depuis longtemps)
Bernadette a pu faire de la lecture de carte et réviser comment tirer un azimut à la boussole.
Et comme il faisait très beau, nous avons profité de tous les magnifiques points de vue depuis le Ventoux pour faire un peu de lecture de paysage.
Et si un jour vous passez par le belvédère, ne manquez surtout pas les magnifiques sculptures (tout en boulons et vieux outils métalliques) du cerf et de sa petite famille.

Guy BÔLE

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.