Montagne de Sigala

Index de l'article

 

Date :  30/03/2016 Difficulté : Difficile
Accompagnateur : G. Thouard Coordonnées UTM :  
Participants : 19
Départ : 31T 0675135 4919411 
Longueur : 19,8 km Pique Nique :
Dénivelée : 965 m Difficulté IBP index : 96
Carte IGN TOP 25 n° :  3139 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 27 km N

 

Commentaires techniques :

Parking de l’église et salle polyvalente de Condorcet.
L’itinéraire parcouru dans le sens horaire peut se diviser en trois parties :
1/ Montée puis descente vers Saint-Ferréol-Trente-Pas.
2/ Montée et parcours sur la Montagne de Sigala, descente jusqu’au ruisseau du Rotas.
3/Remontée sur la Grèze jusqu’au col du Roux et descente sur Condorcet.

1/ La montée emprunte sur 1,5 km la route du hameau de Saint-Pons jusqu’au camping puis piste et sentier azimut NE, puis Est à partir du lieu-dit Le Col (556 m). Descente boisée sur Saint-Ferréol.
2/ Traverser le ruisseau de Trente Pas, passer devant école et mairie et tourner sur la route d’Eyroles D567. On coupe quelques virages jusqu’au point 31T 0676943 4921556 où l’on s’engage sur une piste montante azimut principal SE.
A l’intersection au point 31T 0677428 4921186 (alt. 640 m), suivre la crête de la Côte Bédouin jusqu’au col de Fabre.
Laisser la piste qui va vers Eyroles à droite pour monter SSE vers la crête de la Montagne de Sigala que l’on atteint au point 31T 0679377 4921715 (alt. 740 m). Suivre les balises jaunes, passer devant la ferme de Sigala, puis le Colombier et descendre jusqu’au ruisseau du Rotas et la D567.
3/ Après une halte méritée..., la dernière montée nous amène au col du Roux par piste et sentier orientés WSW. Descente vers la ferme de la Garde, afin d’éviter le goudron, suivre la trace enregistrée.
Au point 31T 0675446 4918927, on retrouve la petite route, la passerelle au dessus du Bentrix, puis le long de la rivière, nous arrivons au centre du village, face au parking.

Nous avons marché durant 5h40 à une moyenne de 3,5 km/h. Si l’on cumule les 2h30 d’arrêts, notre moyenne globale s’établit à 2,4 km/h.

Georges Thouard.

Compte-rendu :

Condorcet, petite commune de la Drôme Provençale, nous accueille aujourd’hui.
Ce village de 500 habitants est traversé par le Bentrix, affluent de l’Eygues, et son relief est accidenté, comme on le verra par la suite : c’est une succession de vallons et sommets entre 600 et 800 m.
Nous prenons la route de Saint Pons. Après environ 1 km, un chemin sur la droite nous amène jusqu’au lieu-dit Le Col. Deux jeunes chevreuils bondissant dans les champs de lavande nous saluent au passage.
Peu après, la piste devient sentier et, entre pins et buis, il surplombe le village de Saint Ferréol Trente Pas. Face à nous, la montagne d’Angèle montre sa tête où subsistent quelques traces de neige.
A Saint Ferréol, une pause s’impose : bancs et tables nous attendent ainsi qu’une bande de jolis minous.
En direction d’Eyroles, à la sortie du village, après 5 virages en épingle à cheveux, un chemin sur la gauche nous permet d’atteindre la crête de la Combe Bédoin.
Le temps de trouver un restaurant d’altitude et c’est le pique-nique face à la montagne de Vautour. Quelle vue !
On repart en longeant la crête jusqu’au col de Fabre. Là, en direction de Villeperdrix, la montée reprend en contournant le Rotas.
Un faux plat nous permet d’admirer d’est en ouest, et presque côte à côte, le col d’Ambonne, le Ventoux et Garde Grosse.
Enfin, on redescend par un sentier très rocailleux jusqu’à la ferme Sigala : chevaux, vaches, moutons, boucs et dindons déambulent mollement dans le vent tiède de cet après-midi.
Un peu plus loin, après le col de Brus, le village de Sahune apparait dans la vallée de l’Eygues sur la gauche, au milieu des champs. Puis c’est au tour d’Eyroles de se montrer sur notre droite dans un milieu plus minéral. Il paraît que c’est le plus petit village de la Drôme Provençale : 25 habitants permanents.
A la Camade, on rejoint la route et le ruisseau d’Eyroles. Une petite plage nous invite à prendre 15 mn de repos en prévision d’un dernier effort.
En effet, voici le sentier du col du Roux, ultime ascension d’une belle rando, puis descente tout aussi raide sur le village de Condorcet.

Claudine Elbaz

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.