Les bords du Rhône

Index de l'article

 

Date :  24/03/2019 Difficulté : Facile
Accompagnateur : H. pagnier
Coordonnées UTM :
Participants : Départ : 31T 0643707 4879330
Longueur : 14 km Pique Nique :
Dénivelée : 60 m Difficulté IBP index :
Carte IGN TOP 25 n° : 3041 OT
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 62 km SO

 

Commentaires techniques :

 

Compte-rendu :

Ce dimanche, Henri nous propose une randonnée au bord du Rhône.
Pour une fois, nous allons abandonner nos montagnes caillouteuses et randonner au bord de l’eau sur un circuit quasiment plat (dénivelé proche du nul).
Nous allons faire le tour de l’île de l’Oiselet située quelques kilomètres au nord d’Avignon.
Départ depuis le site du Château de l’Hers – belle tour ruinée située au bord du Rhône et qui a servi dans le passé à contrôler (et à faire payer) le passage des navires sur le fleuve.
Nous prenons le beau chemin vers le sud au bord de l’eau et nous commençons à voir nos premiers oiseaux d’eau : des couples de cygnes et des cormorans perchés sur des poteaux.
Le temps est très beau et les premières feuilles et les premières fleurs sont présentes pour ce début de printemps.
Et pour nous qui pensions ne pas voir de cailloux, nous sommes forcés d’admirer ceux de toutes les couleurs et de toutes provenances qui après avoir été roulés par tous les torrents et toutes les rivières sont venus se déposer sur notre chemin.
Arrivés au bout sud de l’île, notre chemin s’oriente vers l’est (qui a sa boussole?) et comme il est l’heure du pique-nique, nous trouvons bientôt un endroit sympathique au bord de l’eau pour nous requinquer.
Nous en profitons pour admirer en face de nous un couple de cygnes dont un est très occupé à couver sur le minuscule îlot qui émerge de l’eau (qui osera aller voir sur place si c’est le papa ou la maman qui couve : personne n’ose)
Après le repas, nous reprenons notre chemin en direction du nord jusqu’au pont qui traverse le bras du Rhône.
Nous traversons aussi.
A VOIR  : l’ancien Pont de Arméniers (interdiction absolue de traverser ce pont : la plupart des planches manquent). Puis nous remontons vers le nord, dans un premier temps sur la route, puis sur les cailloux (encore eux) puis sur le chemin de halage.
Notre ami Francis profite de notre balade au bord de l’eau pour pratiquer la pêche à la ligne et attrape rapidement une belle prise (voir photos)
Et après avoir entendu un super beau concert offert par toutes les grenouilles de la région, nous finissons notre boucle en rejoignant le Château de l’Hers.
Merci à Henri pour cette jolie balade printanières .

Anna TOLFRANCE

Vous avez trouvé une erreur ou faute de frappe ? Sélectionnez la et appuyez sur Ctrl + Entrée.