No module Published on Offcanvas position
Randouvèze - Mairie de Buis-les-Baronnies 26170 +33 6 65 73 88 27 randouveze@randouveze.fr

Séjour raquettes Lou Riouclar 1/2

Index de l'article

Date : 8&9 mars 2019  Difficulté : Modérée 
Accompagnateur : Coordonnées UTM :
Participants : 22  Départ : 32T 329173 4940042 
Longueur : 7,5 + 5,6 km Pique Nique : 32T 330233 4938570 
Dénivelée : 640 + 420 m Difficulté IBP index :
Carte IGN TOP 25 n° :  
Position par rapport à Buis-les-Baronnies : 130 km ENE 

 

Commentaires techniques :

 Dans le cartouche ci-dessus, sont notées les distances et dénivelées respectives des 2 journées 8 & 9 mars 2019.

Les coordonnées UTM indiquées et la position sont celles de la randonnée du 9 mars, au départ de Maljasset. De même, la trace ci-dessous correspond à la journée du 9 mars 2019. 

Compte-rendu :

 Comme tous les ans, Randouvèze organise un séjour « Raquettes à neige ». Cette année encore, 22 d’entre nous vont aller passer 4 jours, 3nuits dans la haute vallée de l’Ubaye, à Méolans-Revel dans une structure de « Cap France ». La neige brille par son absence dans les vallées et nous sommes inquiets, car faire de la raquette sans neige est réservée au tennis ! Mais nous sommes optimistes !

Premier jour : Arrivée et mise en place dans nos chambres respectives, déjeuner puis ensuite une randonnée, sans les raquettes, et pour cause !Nous avons un animateur dédié au groupe, son prénom : Pascal, amoureux de son travail et viscéralement attaché à ce territoire si riche en histoire, en nature et où la plupart des sports de montagne en été ou en hiver sont pratiqués.

Je disais donc, petite randonnée à pied autour de « Lou Riouclar » notre résidence ; tous autour de Pascal à 14 heures nous partons en descente vers le hameau de Haut Rioclar, qui possède un four banal et une école primaire, ensuite une bonne montée entre pâturages à moutons, et bois de résineux. Puis, nous longeons un canal servant à irriguer les prairies pour arriver au sommet de notre périple à 1575 m d’altitude ; nous sommes à la ferme des « Passours » inhabitée aujourd’hui ; arrêt photos, hydratation rapide, puis nous repartons en descente, un petit passage à gué pour rallier le hameau de « Romeyère ».

Nous visitons sa chapelle rénovée, grâce à un habitant intermittent qui nous ouvre la porte, puis retour vers le centre de vacances ; ce qui fait pour cette petite randonnée : 7,5 km pour 500 m de dénivelée.

Mais la journée n’est pas finie ; après cette mise en jambes, le diner est prévu dans une yourte, installée dans la montagne au-dessus de notre résidence et pour mériter le diner il faut encore monter environ 140 mètres de dénivelée ; diner festif et rustique, festif car aux chandelles et rustique car typique de montagne ; fromage fondu & croutons de pain ; saucisses patates du jardin choux ; dessert tarte aux fruits, le tout, arrosé de vin rouge ou rosé (bu avec modération bien sûr, il faudra redescendre à la frontale !). J’allais oublier : café et génépi.

Descente dans la nuit étoilée, bon prétexte pour Pascal de nous faire un petit cours d’astronomie, le ciel est limpide et propice à l’observation ; retour au bercail.Blague à part, entre le trajet de Buis à Méolans, la rando, la montée à la yourte, (500 m + 140 m = 640 m de dénivelée pour 9 km environ), la journée est bien remplie.Dodo, demain est un autre jour.

Deuxième jour : Après une bonne nuit de sommeil, petit déjeuner sous forme de buffet dès 7 h15 pour les plus matinaux, préparation du pique-nique de randonnée puis rendez-vous à 9 h avec Pascal. Cette fois, nous allons chercher la neige en abondance dans les hautes vallées, au-delà de Barcelonette, Jausiers, Saint-Paul-sur-Ubaye et enfin presque aux sources de l’Ubaye au fond du vallon de « Combe Brémond » au lieu-dit Maljasset qui termine la route. Pour aller plus loin, il faut suivre des sentiers GR® 5 et GRP® Tour de Chambeyron.

Nous voici arrivés, la couche de neige est abondante, nous sommes éblouis par tous les sommets environnants qui culminent pour la plupart au-dessus de 3000, dont certains sur la frontière italienne. Le soleil se montre généreux, peu de vent, un temps idéal pour randonner, aussi nous chaussons les raquettes, départ ; Pascal ouvre la piste.
En file indienne nous montons régulièrement dans la neige profonde et lourde vers le col de « Mary ou de Maurin » ; nous ne l’atteindrons pas, car trop éloigné pour notre programme de raquettes à neige ; l’arrêt pique-nique se fera sur une petite butte à 2250 m avant le bergerie inférieure de Mary.
Les sommets sont plus proches, le plus étonnant est « L’aiguille Pierre André », pyramide accessible en escalade après 5 longueurs de corde ; bien évidemment le « Chambeyron » à plus de 3400m.

Ensuite la descente est soutenue et pentue à souhait, propice aux chutes heureusement sans danger ; nous longeons le torrent de Mary, pour retrouver en milieu d’après-midi notre point de départ.
Ce périple raquettes de 5,6 km pour 420 m de dénivelée, entre 1918 & 2265 m d’altitude, s’est traduit par un bel effort, résultat aussi de la texture changeante de la neige.
Retour au Riouclar pour un gouter avec thé, chocolat, gâteaux, et la chaleur de la grande cheminée centrale ; etensuite …, diner aux chandelles, soirée cabaret, encore une bonne et belle journée.

Dodo, repos, demain est un autre jour !
Clément Malbois.